FacebookTwitter

vous êtes ici : accueil / Déplacements / plan local de déplacements

plan local de déplacements

avancement et bilan d'étape du PLD

Le PLD d'Ile-de-France

Le Plan Local de Déplacements (PLD) de Sénart est une déclinaison locale du Plan de Déplacements Urbains d'Ile-de-France (PDUIF) qui concerne l'intégralité du territoire francilien.

L'ancien PDUIF a été arrêté en 2000 ; il a fait l'objet d'une procédure de révision et d'une enquête publique en 2013, qui ont abouti à l'entrée  en vigueur d'une nouvelle version approuvée par le Conseil régional d'Ile-de-France en juin 2014.

Le Plan de Déplacements Urbains est un document d’orientation et de programmation qui a pour objectif d'assurer un équilibre durable entre les besoins en matière de mobilité et d’accessibilité d’une part, et la protection de l’environnement et de la santé, d’autre part.

Le PDU Île-de-France vise à coordonner les différentes politiques pour tous les modes de transport : transports en commun, voiture particulière, deux roues, marche à pied, vélos, ainsi que les politiques de stationnement et d’exploitation routière. Il concerne le transport de personnes, le transport de marchandises et les livraisons. Il aborde aussi la dimension de l’aménagement dans son lien avec les besoins de déplacements.

      Le PLD de Sénart : grandes étapes

      • 2005 : prédiagnostic
      • 2006 : lancement du PLD
      • 2007 : validation du diagnostic, puis validation des objectifs et des orientations
      • 2008 : validation du plan d'actions
      • 2009 : enquête publique
      • 2010 : adoption du PLD par le Comité syndical - documents officiels
      • Depuis 2010 : mise en œuvre des actions du PLD

      Le PLD de Sénart : objectifs

      Le PLD doit définir une politique multimodale des déplacements, en permettant une accessibilité de qualité au territoire et un fonctionnement performant de celui-ci pour l'ensemble des habitants et actifs à Sénart.

      Cette politique s'inscrit dans le cadre du développement de l'urbanisation et de la vie économique que les élus veulent « durables ». En effet, tout comme la population sénartaise, sensible à la qualité de vie et à l'environnement, les acteurs locaux souhaitent préserver les espaces naturels, limiter les impacts du développement sur l'effet de serre, en réduisant les émissions de polluants et en développant l'usage des modes alternatifs à la voiture.

      Cette ambition passe par les objectifs principaux suivants

      • développer les transports collectifs,
      • développer les modes doux,
      • assurer l'accessibilité aux personnes handicapées et à mobilité réduite,
      • maîtriser les déplacements individuels motorisés,
      • améliorer la gestion de l'offre en stationnement.